un bébé ça pollue énormément…

La terre vit à crédit, c’est un constat mondial que l’on nous répète dans l’ensemble des journaux.

Je me suis donc posé la question : mais comment cela-se-fait-il? Pourtant je trie mes déchets, j’évite de consommer trop d’élétricité, j’ai arrêter de me laver, … .

J’ai donc regardé autour de moi me demandant mais « comment est-ce-possible? » Et là mon regard s’est posé sur Princesse (oui oui). Se pourrait-il qu’à peine venue au monde ma Princesse participe aux gaspillage universel et même pire : qu’elle pollue à son tour la terre dont elle vient de fouler le sol.

Un bébé est donc pour plusieurs raisons tout sauf écologique :

  1. Un bébé ça use autant de langes que de souliers dans la chanson « un km à pied, ça use….« .  Ces petits slip jetables sont à mettre à la poubelle par dizaine chaque jour alors que nous parents n’en utilisons en moyenne qu’un (de sous-vêtement pas de lange) journalier avec la mention du jour de la semaine pour éviter les erreurs.
  2. Un bébé ça pollue : certes c’est mignon mais sa bogossitude provoque des déplacements malgré lui. Car comme chaque personnalité princière,  ses fans se déplacent via n’importe quel type de moyen de locomotion polluant (voiture, moto, bus, …) pour admirer cette oeuvre d’art qu’est notre progéniture. Cela provoquant donc un nuage de pollution plus grand qu’à Tokyo.
  3. Un bébé produit des déchets à l’odeur qui est tout sauf à la rose. Cette odeur a comme pouvoir de faire fuir des adultes armé dans un périmètre de 10m. Une légende raconte que les restes de langes sont utilisés pour fabriquer des boules puantes. Bonjour la couche d’ozone… .
  4. Un bébé ça grandit vite : ses vêtements d’hier sont rapidement trop petit. Il est donc nécessaire d’avoir du stock pour la période avenir. Toutes les biquettes du monde ne peuvent échapper à l’industrie pour aider à la fabrication des vêtement de nos chérubins.

Après y avoir réfléchi, peu de solutions restent possibles. Partir vivre sur une île ou les langes n’existent pas, naviguant sur une poussette aux suspensions renforcées pour aller chasser notre diner et ramasser les noix de coco indispensable au lait de bébé.

Et chez vous? Vous voyez encore d’autre raisons qui prouvent que votre bébé pollue malgré lui?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 thoughts on “un bébé ça pollue énormément…

  1. Ce constat de consommer plus que ce que la terre peut produire est effrayant. Y-a t-il une issue ? Je serais bien incapable de répondre à cette question. Nous pouvons juste essayer de faire ce que nous pouvons à notre échelle en adoptant des habitudes éco-responsables… dit celle qui n’a jamais réussi à passer aux couches lavables 🙁

    1. Je t’avoue qu’également que nous n’avons jamais réussi à passer aux couches lavables… .

      Nous ne sommes pas éco-responsable dans l’âme et il serait hypocrite de donner des conseils. Pourtant il serait le bienvenu de poser des gestes sain pour notre bonne vieille terre.

      Aucune envie d’aller vivre sur la lune pour éviter les pics de pollution… .

  2. Oui, moi j’avoue que j’ai aussi pensé à ce côté écologique, mais jamais je ne serais retournée aux couches lavables, qui par ailleurs ne polluent pas forcément moins, puisque laver coûte cher… ou alors il faut remettre les lavoirs en vogue… bref, c’est pas gagné !!!

    1. Je ne te comprends que trop bien. Parmi tout ces condensés d’infos il est parfois difficile de se rendre compte ce qui pollue le plus.

      Après il y a aussi la gestion du quotidien et là il faut avouer que les couches jetables ont leur avantages :).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *