date-accouchement-800

Terminus, Princesse descend!

Ton 1er voyage

8 mois que tu t’annonçais, cela fait 8 mois que grâce à toi j’apprends une multitude de choses dont je n’étais pas certain de vouloir m’intéresser il y a des années.

Oui car pour tout te dire, il y a 8 mois je m’intéressais à pleins de choses et pas nécessairement utile. Je profitais de chaque temps libre, m’investissait dans des loisirs, le travail, et pourtant il y avait un manque. Ce manque je n’ai pas su l’identifier à l’époque.

La première fois que j’ai su que tu serais là, c’était très tôt (6h) en vacances au Maroc avec ta maman. Je m’en souviens bien, c’était juste avant notre visite à Marrakech. Un doute nous submergeait, nous voulions en avoir le coeur net, alors la veille on à fait ce qu’il fallait pour savoir. Le lendemain : 2 barres! C’était officiel tu serais bientôt là! Ce jour-là va savoir comment, une dame demanda à maman d’un air sûr :  « Félicitations, c’est garçon ou une fille? ». Elle lui à répondu poliment que c’était simplement son petit bidou :).

Suite à ça, notre coeur se remplissait de joie. Mais ton annonce allait avoir un impact immédiat sur notre vie, enfin surtout celle de maman. Elle allait devoir  prendre des précautions d’usage comme éviter les salades du all-in durant les derniers jours de vacances.

De retour au pays, on voulait être certain que tu ne jouais pas avec nos nerfs. Alors on à demandé un second avis et un nouveau test. Double mention, les voyants sont aux verts. Ton billet pour arriver parmi nous est bien enregistré.

A partir de ce jour-là va s’engager un grand voyage remplis d’étapes :

  • L’annoncer à l’entourage

Car oui, pour que ton arrivée soit triomphante et que chacun se prépare. Il a fallu prévenir le monde entier que tu serais bientôt parmi nous. Dans un temps quasi-certain tu seras la star. Nous n’aurons plus d’yeux que pour toi. Alors on a prévenu Mamy, Babouchka, Papou, les tontons, … . En pleine excitation, j’ai même décidé de créer un blog à ta gloire pour partager ma joie de t’accueillir parmi nous.

  • Préparer ton arrivée

Evidemment, une princesse ne peut arriver sans avoir un palais digne de ce nom. La garde robe doît également répondre à des critères strictes. C’est pour cette raison que durant plusieurs mois nous sommes partis à la recherche de tout les biens qui te seront utiles et nécessaires. Nous utiliserons et contacterons l’ensemble de notre réseau ; les personnes les plus importantes (les vieux sages), les amis,…. ; nous aurions même proposer des offrandes à toutes les fées pour aider à préparer ton arrivée. Tout cela nous aura permis d’agrandir notre vocabulaire avec 45000 mots comme « nid d’anges, doudou, mobil ,… ».

  • Accepter le changement

Bientôt notre bonheur se multipliera 3x plus vite au lieu de 2 aujourd’hui. Accepter la vie à 3, c’est aussi accepter de partager son quotidien, c’est accepter d’évoluer dans un but commun, c’est oser vivre selon ses choix et c’est surtout assumer le souhait d’être un de plus.

  • Imaginer le futur

Avant que tu n’arrives parmi nous, nous nous sommes posés mille questions. Quand viendras-tu? Comment seras-tu?  A qui ressembleras-tu? Quels souvenirs créeront nous ensemble? Pourrons-nous t’aider à t’épanouir?

Nous avons imaginé comment l’on accueillerais tes premiers petits copains, comment de mon côté je leur ferai peur (au moins au premier) lorsqu’il viendra te chercher pendant que maman t’aidera à t’apprêter et à mettre ta plus belle robe.

On a imaginer comment tu chanteras tes premières chansons à Papou devant ses séries préférées.

On a imaginer comment tu aiderais les mamy à faire la cuisine et à ne plus confondre sel et sucre ^_^.

On t’a imaginé mettre une raclée à tonton à ses jeux vidéos préférés.

On t’as imaginé nous expliqué comment la vie est simple avec des yeux d’enfants.

Bref, on à imaginé aux moins milles choses.

  • 236

Ce chiffre ne représenteras rien pour toi. Pourtant pour nous il aura toujours un souvenir particulier. C’est le numéro de la dernière étape de ton long voyage pour arriver jusqu’à nous. C’est dans cette chambre du quartier de naissance de l’hôpital que tu nous as fait la surprise d’arriver en gare en avance. Comme quoi tout les trains ne sont pas en retard.

Ton second voyage

C’est ce 3 février que tu as décidé d’arrêter ton voyage pour prendre un nouveau départ, celui de ta vie. Je m’en souviendrai chaque jour. Tout à commencé le 1 février, tu as fais mine de descendre du train, puis pas. Durant 2 jours sans savoir pourquoi nous savions que tu arriverais en gare très bientôt!

Moi et maman aurons fait grands nombre d’aller-retour, auront tenté de finaliser l’une ou l’autres petites choses. Mais à un moment tu as dit STOP!!!!

A ce moment là tu es descendue du train dans cette fameuse salle d’accouchement 236. C’est dans cette grande pièce que grâce à ta maman accompagné par le chef de gare (la gynécologue) et ses contrôleurs ainsi que les surveillants ( les sages-femmes & co) qui auront tout fait pour rendre ton arrivée la plus douce possible. C’est donc en un court instant que tu as décidé de sauter du train pour rejoindre papa & maman.

C’est aussi à ce moment que nous avons pu enfin faire vraiment connaissance. Nous avons découvert ton petit visage, ton petit corps qui allait nous devenir familier pour le reste de notre vie.

Ce jour-là, tu es devenue ma fille, celle de ta maman et sommes devenus parents.

Ce jour-là nous t’avons prénommée Inès.

Ce jour-là que tu le veuilles ou non est le prochain point de départ de ton nouveau voyage : notre vie de famille.

Pour ton arrivée ne t’inquiète pas, nous fêterons cela comme il se doit. Mais je ne te dis rien :).

 

Et vous? Comment avez-vous vécu l’arrivée de votre enfant?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

18 thoughts on “Terminus, Princesse descend!

  1. je crois que je ne me lasserai jamais d’entendre les histoires des parents concernant l’arrivée de leurs enfants. J’en garde moi même un souvenir inoubliable pour mes deux p’tits gars et chaque naissance est une histoire à part entière. Merci pour ce partage.

  2. Plein d’émotions dans ce billet :)

    Bienvenue à Inès, je crois qu’elle est arrivée dans la plus belle des gares qui soit, sa famille aimante :)

    Je vous souhaite plein de bonheur (en fait non, pas besoin de vous le souhaiter, vous en aurez ;)), et je te fais confiance pour maintenir le carnet de bord à jour, avec toutes les étapes de ce nouveau train 😉

    (PS : Preum’s)

  3. Félicitations et bienvenue à Inès.
    Pour moi j’ai fait quelque chose que je conseille à tous les papas de faire très vite après l’accouchement : coucher sur papier le récit de la journée de son point de vue (forcément non objectif mais c’est bien ça qui est intéressant). Après, soit on le garde pour soi bien caché pour le relire dans quelques années, soit on l’offre à maman, pour qu’elle sache comment s’est passée cette journée côté papa, généralement ça lui fait très plaisir. Mais c’est surtout pour ne rien oublier de cette journée en dehors du temps, en dehors de la vie quotidienne…
    Pour ma part, en l’espace de 11h j’ai revécu les 9 mois de grossesse mais en puissance 1000, ne serait-ce que les cris des bébés des autres à l’heure du bain alors que maman était en salle de travail que que je devais aller chercher des affaires pour bébé dans la chambre me donnait les larmes aux yeux… enfin c’est difficilement descriptible ce mélange de stress d’excitation de fin de quelque chose, de début d’autre chose, de changement de statut, d’inquiétude pour maman, de broyage de main et de bébé qui arrive au final…
    bref bienvenue dans le monde des papas et mamans !

    1. Merci de l’idée, je pensais justement faire un article sur le ressenti du papa lors de l’accouchement.

      Je trouve comme toi important de ne rien oublier de ces moments-là.
      Elle t’a broyé la main à ce point là? :)

        1. Ahaha, je crois que beaucoup d’hommes aiment en rajouter :). bizarrement c’est souvent un truc que l’on nous demande vite : « et toi ça va, elle t’a pas arraché le bras?  » :)

    1. Coucou, merci :).

      Nous allons bien, oui bien sûr l’on à eu quelques surprises crois moi. C’est aussi ça le côté magique de l’accouchement. Que ce soit sur place, avec les infirmières ou la famille. Tout ça sera noté et ressorti un jour :)

  4. Oh quel super joli billet!!!!
    J’ai trois loustics trois accouchements trois vécus différents, mais toujours la même émotion et la même intensité; J’aime particulièrement la magie qui se dégage du moment ou le bébé est là, ou on nous le pose sur le ventre, de la découverte familiale, du papa pour qui cela se concrétise, du bonheur sans limite, c’est indescriptible d’ailleurs tellement ce moment est beau^^

      1. Alors pour le papa 1 euh il avait pas plus envie que ça il a trouvé ça long, il a coupé le cordon de petit deuz par ce que ca se faisait point barre, les bébés c’est poa son truc voilou.
        Pour papa 2 mon superchewi de moaa, il a beaucoup participé et cela s’est super bien passé, il a voulu couper le cordon et l’a redemander aux sf pour etre sur de ne pas louper ce moment. Il a fait les premiers soins, il a vraiment été top et quand il en parle il parle de « notre » accouchement en même temps nous étions dans un endroit super à l’écoute et vraiment nous avons été acteurs de ce moment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *