Le mythe du changement chez la femme enceinte

f4ptgcpc

« Tu m’énerves! Tu ne comprend pas! Tu ne sais pas ce que c’est! Oh mon dieu dire que tu vas être père! ».

Avouez, vous avez imaginer entendre ces mots au moment ou votre chère et tendre tomberait enceinte.  Mais pourquoi un tel risque d’agressivité envers votre amoureux qui ne veut que votre bien? Pourquoi nos femmes seraient obligées de s’en prendre à nous sous prétexte de la grossesse? Est-ce chaque homme risque sa vie durant les 9 prochains mois en attendant l’arrivée de sa progéniture? Statistiquement il y a plus de femmes sur terre que d’hommes, faut-il y voir des meurtres cachés en série de la gente féminine sur nous les hommes? …… (court silence)

Mais non rassurez-vous, tout cela est (je l’espère) un hasard. Bien sûr certaines femmes vivent très bien la grossesse, d’autres moins bien. Tout cela dépend de l’environnement, la situation personnel, l’apport du partenaire, les besoins, les aléas du corps. Car oui messieurs si pour nous tout reste à l’identique dans notre corps : nos poils poussent toujours, notre poitrine ne grossit pas (le ventre oui? ), nous n’avons pas de nausées sauf après avoir trop fêté la victoire de notre équipe en League des Champions, notre appétit fonctionne comme à l’habitude, bref tout continue comme avant mais pour madame c’est malheureusement souvent le contraire. Peut-on dès lors lui en vouloir d’avoir des humeurs changeantes ou faut-il y voir une demande d’attention camouflée?

Je vous rassure, peut-être que certains diront le contraire. Mais je pense simplement que c’est (généralement) justifier. Un simple test messieurs, tentez pendant une période de vous faire vomir le matin, puis de porter un poids de plus en plus lourds dans la bas du ventre, vous aussi deviendriez irritable non?

De mon côté, ma chérie est comme beaucoup d’autres femmes souffrant de quelques maux pendant la grossesse. Mais elle à aussi réussi à développer certains super-pouvoirs en plus des nausées, elle a attrapé un super odorat à vous sentir un pet de mouche à 5km. Si tout cela est normalement temporaire, il n’empêche que la première personne à le voir c’est vous! En plus de cela les habitudes alimentaires sont totalement chamboulées, un jour on aime quelques chose, la semaine d’après on n’en supporte plus l’odeur. Les périodes de fatigues peuvent devenir plus intense. Un moment madame se sent bien et puis elle hiberne le reste de la journée. Alors messieurs, si je peux vous donner un conseil, n’hésitez pas à vous montrer présent, donner des attentions, prouver votre présence même si vous aussi vous êtes claquer après le boulot. Si la grossesse n’est pas évidente pour l’un, elle ne sera pas plus agréable pour l’autre.

Vous apercevrez les nausées plus ou moins fréquentes, je vous avoue il ne faut pas être nareux. Mais sachez que pour éviter de vomir, il est conseillé de manger un petit truc en sortant du lit. Préparez dès lors par exemple  biscuit ou Actimel qui conviendra à madame pour lui favoriser sa matinée.

La suite de la journée risque d’être comme votre samedi, l’éveil se fera en douceur, éviter d’être trop pressant. Dites-vous quoi qu’il se passe elle a raison et elle doit continuer à le croire il en dépend de votre survie (mais non je rigole 🙂). Aujourd’hui on vient de terminer les 4 premiers mois. Si vous avez de la chance mis à part quelques nausées tout se passera bien. En plus si madame se sent bien, votre quotidien s’en trouvera meilleurs et bébé sera bien à l’aise dans le ventre de maman.

Pour passer plus facilement cette période, le fait d’être concentré sur autre chose que soi peut favoriser le bien-être en étant moins concentré sur les nausées et les désagréments. Par exemple le fait d’être entre amis donnait généralement moins de nausée à ma chérie. Psychologique ou non allez savoir, le fait est que rester entouré est souvent bénéfique. N’hésitez donc pas à vous faire des repas entre amis.

Aujourd’hui je ne peux donner un exemple que pour la première partie de la grossesse, je compte par plus tard vous expliquer mon ressenti lors de la seconde partie. Et vous comment avez-vous gérer et vécu cette étape?

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 thoughts on “Le mythe du changement chez la femme enceinte

  1. Pendant la grossesse de ma chérie, j’ai eu de la chance : elle n’a pas été irritable, peu de moments où elle ne supportait pas l’odeur d’un aliment, pas vraiment de crise « je veux manger des fraises avec des cornichons »,…

    Bien sur, elle était très fatiguée. De plus, elle a eu une grossesse avec de gros risques d’accouchement prématuré, donc elle a du rester beaucoup couchée, et a passé une partie de la grossesse à l’hôpital. Je me suis donc occupé d’elle au mieux, à lui préparer ses repas, m occuper de la maison … lui apporter de quoi la distraire à l’hôpital, l’emmener se balader en fauteuil roulant, …

    Et tout s’est bien passé. Donc pour moi, la femme enceinte qui est insupportable : un mythe 😉

  2. Perso (j’adore ton article), j’ai fait vivre un enfer à mon cher et tendre… Merci les hormones et autres désagréments liée à la grossesse (que tu énumère avec brio !).
    Il à supporter pas mal de changements d’humeurs incontrôlables, et essuyé nombres de reproches diverses et variés, arrivant sans crier gare sur le coin de sa tronche, alors qu’il tentait de se rendre utile et agréable à mes beaux yeux…
    Bref, j’ai changer durant ma grossesse, ce n’est pas un mythe !

    J’ai moi même écrit un article sur le sujet, publier sur mon blog. LES HORMONES chers amis !! Les Hormones !! Saloperies !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *