photo

Être papa : le film d’une vie

Ëtre papa, c’est comme un film au cinéma. On est spectateur d’un long métrage de toute une vie dans lesquels nous vivons toute une série d’émotions.

Être papa c’est aller au film de son enfant sans savoir ce que l’on va y découvrir. C’est notre plus grande-avant première mais sans aucune bande-annonce.
Cela fera bientôt 5 mois que je suis père, depuis ce jour j’ai découvert toute une série de petites choses qui me…. enfin vous voyez, le genre de truc qui vous pince le coeur et peuvent vous filer la larme à l’oeil.

Depuis la sortie de ce film, je reste scotché devant mon écran à attendre chacuns de ces nouveaux moments.

Le film à pourtant commencé avec beaucoup de stress, une femme criant prêt à extirper la star au bout de plusieurs heures de travail. J’en ai avaler mon popcorn de travers.

Ensuite 1er moment fort, le bébé arrive! C’est une fille. Moment de tendresse et émotion, le coeur palpite, c’est la première rencontre. L’on découvre l’héroïne du film fragile arrivant dans le plus simple appareil (comme dans « Terminator » mais en beaucoup plus attendrissant ou comme dans « Allo maman ici bébé » c’est selon).

 

Depuis ce jour, la princesse comme elle est surnommée dans le film, grandit à une vitesse exponentielle. Chaque petite séquence permet de découvrir des facettes de sa personnalité. D’abord l’on s’aperçoit qu’elle est souriante : jamais en colère, elle passe ses nuits tranquillement sans déranger personne. Aucune plainte du voisinage.

Ensuite l’on se rends compte qu’elle est empatique : réactive quand on l’appelle, elle adore écouter ses proches. Deux acteurs principaux passent d’ailleurs assez de temps autour d’elle et elle essaye à chaque instant de lui montrer un maximum d’attention.

Les scènes passant de plus en plus vite, on découvre la princesse grandir et nous faire aimer d’autres facettes  de sa personnalité. Touchante donc à certains moment mais aussi hilarante. Hilarante comme lors de ses changements de lange. Etant considérée comme une princesse, une vraie (pas comme celle à la peau verte dans Shrek), elle n’aime point la saleté. Celle-ci n’hésite donc pas à se contracter au maximum pour montrer que sa royal culotte-baby est remplie.

Dans les moments attendrissant, il y a eu la fameuse scène des premiers Gazou. Ne parlant pas la même langue que son entourage, la princesse développe son sens de l’expression avec des « Areuh » bien placé.

Une scène qu’il ne faut surtout pas rater est le « toucher de doudou aux pieds« . On y voit notre star couchée sur le tapis, n’hésitant pas à attraper le jouet avec ses pieds au lieu de ses mains.

Tout cela pour nous montrer que la princesse est en fait une vraie sportive, celle-ci ne se contente pas de jouer sur le tapis. Elle est déjà capable d’effectuer des rouler-bouler pour attraper les objets autour d’elle et finir sa musculation.

Mais parmi toute ces qualités, c’est sa curiosité qui l’amènera à tout ça. N’ayant peur de rien, elle s’aventure à toucher tout ce qui l’entoure. Objets, doudou grands ou petit. Par exemple le fameux Tigrou ne recule jamais à faire une galoche à sa copine qui découvrira ainsi son premier amour. Relation sérieuse ou temporaire il faudra attendre la suite du film :).

En plein moment d’entracte j’en ai profiter pour vous raconter une petite partie de ce film. De mon point vue il ne fait que commencer mais il devrait être un chef d’oeuvre.

Je dois te laisser, je retourne voir la suite. Apparemment elle devrait faire ses débuts sur la chaise haute. A bientôt :).

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 thoughts on “Être papa : le film d’une vie

  1. Houu il est choupi d’amour cet article :)
    A quand le passage de l’angoisse, où Princesse se met très en colère pour tout et où les parents ne savent plus quoi faire?
    Non, je plaisante, ils ne font jamais ça. Presque.

  2. Merci :).

    Effectivement personne ne m’a prévenu sur la longueur du film, mais j’ai pris du popcorn en suffisance et mon chargeur au besoin ^_^.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *