A quand le deuxième image

Alors à quand le deuxième?

« Félicitations c’est une FILLE! »

Chaque parent se souvient de ce moment de bonheur qu’est la naissance de son enfant. Celle de ma fille je l’ai attendu pendant près de 9 mois (comme tout le monde me direz-vous). 9 mois où l’on passe notre temps à imaginer sa venue 24h/24. A quoi ressemblera-t-elle? Aura-t-elle les cheveux noir, brun,…? Notre imaginaire travaille sans cesse à dessiner cet être parfait que nous attendons. Le truc c’est qu’une fois là c’est encore mieux !

A ce moment nous sommes tellement fier de l’arrivée de notre enfant que nous en parlons à tout le monde. Papa et maman partagent chaque infos sur leurs réseaux sociaux préférés. Au dîner je ne vous en parle pas. Les parents et futurs parents ça papote je ne vous dis que ça.

Dès lors il faut avouer que nos potes ils sont bien courageux de supporter nos conversations à base de bibi, de couches culottes et de dessin animés Mickey lors des soirées. Oui car soyons réalistes souvent ils s’en foutent un peu et prient pour que l’on trouvent une baby-sitter… . « C’est marrant ton histoire de 1er prout de bébé mais bon là c’est le quinzième… » .

Pourtant malgré le fait d’entendre parler des différents types de lingettes à utiliser sur les popotins de notre progéniture, nos amis n’hésitent pas à nous proposer de faire d’autres enfants. Mais pourquoi? Qu’est-ce qui poussent notre entourage à demander sans cesse :

« Alors à quand le deuxième? »

« Elle aurait besoin d’un petit frère ou d’une petite soeur non? Elle doit s’ennuyer toute seule la pauvre… . »

« Allez encore un petit, non? 2, 3 ou 4 ça ne change pas grand chose ça met de l’ambiance »

« Allez, faut bien repeupler la planète »

Veulent-ils se venger? Veulent-ils une nièce ou un neveu sans oser le dire? Sont-ils si fainéant de les faire et trouvant les enfants tellement magiques que c’est LA solution. Pas d’engagement, je serai le super-tonton qui les voit aux fêtes.

Tout d’abord je dois vous avouer que chez nous l’objectif était de 1 enfant. MISSION ACCOMPLIE donc sachant que madame désirait une fille. Alors même si à son âge elle est capable de faire pipi debout sans gêne, nous ne la changerons pour rien au monde.

Mais si le bonheur est total avec 1 enfant? Pourquoi ne pas le multiplier par deux? Car comme l’a dit le célèbre auteur JC Vandamme : « 1 + 1 = 11« . Le bonheur niveau suprême comment n’y ais-je pas songer avant? En multipliant mon bonheur numéro 1 je pourrai connaître l’extase sans l’aide d’aucunes drogues.

Et bien non désolé… . Si notre fille est merveilleuse et que l’idée paraît séduisante je vais faire comme de grands artistes avant moi, je vais m’arrêter sur ma plus belle création.

Alors nuance ce n’est pas un jugement contre les familles nombreuses. Je pense plutôt qu’il faut faire ce choix par rapport à ses envies et non pas pour combler un quelconque vide de son enfant. Pour cela il y a un chien ou même le parent qui pourrait faire simplement l’effort de passer du temps avec son enfant. Car ne l’oublions pas, quand bébé 1 aura grandi, il s’en foutra un peu de son petit frère qui lui aura bouffé ses légos. Résultat l’autre risque d’avoir un manque affectif à combler et là on fait quoi, un troisième?

Dorénavant à chaque fois que l’on me demande : « Alors à quand le deuxième? « . Je répondrai un truc du genre « Perso depuis la miss j’ai coupé le robinet…. La machine ne marche plus… . J’aimerais bien mais la nature est mal faite. Mais va-y toi fais toi plaisir. Il faut que tu repeuples la planète à notre place. Le monde à besoin de TOI! »

PS : Un message à tout les amis de parents : l’on vous adore, l’on ne sait jamais de quoi la vie est faite, vous serez toujours les bienvenus, mais SVP arrêtez de nous demander à quand le second enfant. Par contre tu peux remettre un coup de Mojito je ne te dirai pas non ;).

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 thoughts on “Alors à quand le deuxième?

  1. Faisant partie de la team #parentd’enfantuniqueetfiersdel’être, j’avoue que cette question me hérisse et les raisons pour lesquelles on nous la pose aussi (faut pas que le 1er soit seul etc).
    Comme tu le dis, le nombre d’enfant correspond à une envie et si 1 convient, je ne vois pas pourquoi nous serions + jugés qu’avec 2!
    Chaque choix est respectable s’il est assumé, non ? :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *