7 raisons de ne pas aimer les parents

Boum tu es parents! Tu ne le sais pas mais être parent te fais bénéficier d’avantages que beaucoup t’envient. Avant la vie était monotone, sombre, après il y a eu la grossesse et EUX … les enfants.

Les enfants sans le savoir ont une influence sur ton quotidien et ce dès les premiers jours. Voici une liste non exhaustive et (presque) sérieuse de ces situations. Par exemple :

1 LA PLACE DE PARKING

Quand tu te rends aux magasin, tu ne sais pas pourquoi mais tu as toujours la place à l’autre bout du parking.  Le parent lui il a SA place. Cette fameuse place réservée aux futurs parents, aux poussettes ou aux familles nombreuses.

L’on avouera tout de même qu’il n’y a cependant plus qu’à venir un jour ou il n’y a que 2 parents dans le magasin histoire d’avoir une des 2 places réservées, mais c’est début. Non?

2 LA CAISSE DU MAGASIN

Pour les mamans la grossesse c’est le top. Outre ces magnifiques rondeurs  et ce surpoids inopiné tirant sur votre colonne vertébrale. Généralement vous serez invitée à passer devant les quelques personnes devant vous et majoritairement (très) âgées ayant déjà vu les 20 saisons de Derrick. YOUPIE donc vous gagnerez 3 places, en plus vous êtes garées sur la places des mamans. Comment gagner du temps sans rien faire ;). Et quoi tu ne commences pas à être jaloux?

3 LES SORTIES POURRIES

Quand tu es jeune, dans ton canapé sans trace de lait ou de couches, l’envie d’une vie sociale intense nous oblige à accepter toutes les invitations en soirées et ce même les plus pourries… . Le pire c’est que l’on sait d’avance qu’elles seront pourries. Idem avec les invitations familiales, qui n’en a jamais eu marre d’aller chez la tante Jeanne et son fameux cassoulet aux chips de poulet… .

Avoir des enfant te permet d’avoir THE excuse : « Ah non merci, Maxime a mal au ventre et je n’ai pas de baby-sitter, ce sera pour une prochaine fois ». Pour remercier votre loulou de ce mensonge effronté l’on vous pardonnera d’aller chercher son menu préféré aux snack du coin.

3. BIS

Le parent sort avec ses enfants c’est bien connu. La baby-sitter n’est qu’un mythe destiné à entretenir le fait que la vie pourrait continuer comme avant. Lors des sorties le parent veillera sur  son enfant 50% du temps. Entre le « maman papa » ; « je veux à boireeeeee » ; le non-parent patientera avec son mojito et se dirigera sur son smartphone pour garder un peu de vie sociale.

4 LES PHOTOS DE FAMILLE

Le parent est un exhibitionniste prêt à montrer son enfant dès que possible. Malheureusement pour l’autre qui ne souhaitait que voir les photos de ses dernières soirées sur son réseau social préféré est entouré de « Arheu » « bombecs » et sourire niais en tout genre tout en s’exprimant d’un WTF bien prononcé à la vue de ces photographies.

5. LES FAMILLES NOMBREUSES

Certainement la pire espèces des parents. Celles-ci en échange de quelques lessives par jour, des repas quotidiens pour 6, l’achat d’un bus composé d’un coffre digne de 5 saint-bernard à disposition reçoivent quelques menus avantages comme :

_ la carte famille nombreuses donnant accès aux transports à tarif réduit (voire gratuit). Normal me direz-vous puisque n’ayant plus de place dans la Fiat 500 et que le test du siège auto sur le toit s’avère négatifs.

_ Réduction dans les musées / aux cinémas : le parent modèle qui souhaite se la couler douce peut donc trouver l’excuse de la sortie culturelle pour se débarrasser des enfants. Essayez vous d’obtenir une réduction pour l’achat de votre canette avec votre beau sourire.

6 LES CONVERSATIONS  AVEC DES PARENTS

Vous vous souvenez de ces histoires sur les blondes ne comprenant rien aux conversations? Ben mettez un non-parent au milieu de plusieurs couples amis échangeant sur leurs chérubins respectifs et vous aurez une raison de plus de détester les parents. Le non initié se retrouvera au milieu de discussions sur les poussettes, couches lavables, tétine en inox & co … . Celui-ci en profitera pour se souvenir qu’avant il en était déjà à son 3ème verre avec sa main dans le bol de chips au lieu du café et du spéculoos.

2 solutions pour en finir : trouvez-vous de nouveaux amis ou faites des gosses!

Et vous qu’est ce que vous n’aimer ou pas chez les parents? 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 thoughts on “7 raisons de ne pas aimer les parents

  1. Ce que je n’aime pas chez le parent c’est cette sorte de science infuse dont il se croit détenteur au seul motif d’avoir enfanté. Le parent se met à mépriser les remarques et conseils de ses amis les balayant d’un hautain « pfff tu peux pas comprendre tu n’as pas d’enfant ». Il se sent autorisé à étaler sa science et dispenser ses conseils auprès de tout le monde comme si son cas particulier pouvait s’appliquer à l’humanité toute entière. Clairement le parent n’est pas humble et cela me dérange.
    Je suis devenue parent sur le tard et ai donc eu tout loisir d’observer ces travers. Il va sans dire que je m’emploie à ne pas (trop) les reproduire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *