603 jours plus tard

Plus de 600 jours déjà que je suis papa, plus d’un an déjà que ma vie a basculé. Plus de 600 jours que je change des couches au moins 3x par jour, autant de jours que je dors à horaire variable, … . Durant cette période j’ai gouté bon nombre de panades, appris bon nombre de termes ne faisant pas partie de mon dictionnaire de grand ado trentenaire.

Durant ces 603 jours j’ai appris qu’un bébé pouvait se débrouiller seul en grandissant. Car si petite la pupuce ne se déplaçait pas encore et réduisait son impact sur notre vie aujourd’hui c’est terminé. Dorénavant votre enfant souhaite découvrir son environnement et ses capacités. En plus il a matière à faire :

  • Il / elle dessinera sans aide sur vos tables et murs histoire de dessiner des histoires tel un homme préhistorique. « Ben oui papa je te fais un dessin pour que tu comprennes bien l’histoire car je sais pas encore parler hein »
  • Bébé n’aime par l’ordre mais plutôt le désordre ordonné. Vive les jouets sous les tables ou sous vos pieds c’est selon… . « Merci papa tu as retrouvé mon jouet »
  • Fini Automoto et Telefoot, Minnie envahira votre salon et votre quotidien sur votre grand écran. « 
  • Plus le temps passe et plus votre famille (vos propres parents) vous délaisseront. Ben oui vous n’êtes pas aussi mignon qu’un bébé.

Vous trouvez cela chiant? Je vous le dis de suite ce n’est que la première étape : 

Si dans votre malheur vous devenez de plus en plus accro à votre enfant, ce qui va se passer ensuite vous effrayera. Alors si tu es un parent sensible passe ces lignes!

Être parent d’un enfant, c’est accepter de régresser. Chaque minute passée avec lui te fera revenir à vitesse grand V en mode enfant. Au départ l’on penseras que tu es simplement victime d’un petit sursaut de bonheur guilleret . Ensuite ton niveau passera à l’étape 2: le mode parent gaga et là il risque d’être trop tard. IMPOSSIBLE de revenir en arrière.

Une fois arrivé au stade 2 de cette infection, tu remarqueras :

  • que tu te mettras à jouer comme un enfant en bas-âge dès que possible. Tu seras fier de te cacher en-dessous du lit lors d’un cache-cache malgré ton orteil qui dépasse du bord. Fier de faire des « coucou » – « beuuuuh »
  • Ton language changera : « On ouvre la bouche pour laisser passer l’avion Vroooommm ».
  • Tu seras heureux de faire semblant qu’elle te mette du vernis piquer à sa maman
  • Pour Peyot tu te prendras en dessinant des petits bonhommes aux regards bizzare afin d’accrocher un sourire de ta fille
  • Tu te surprendras à donner à manger aux poupées de la miss
  • Tu troqueras ton film du soir pour lui raconter une histoire, enfin une bibliothèque car une histoire ce n’est pas assez
  • Les concours de grimaces seront monnaie-courantes
  • Tu parleras comme un bébé : Pa Ma Dadadaaaa
  • Quand tu iras chez des amis, les 3/4 de tes sujets de conversations concernent ton enfant et les projets autour de son avenir
  • Lors des fêtes tu achèteras tes premiers ballons Disney que tu ramèneras fier dans le coffre de Twingo qui empêcherons de voir
  • Quand princesse se fait un bobo, tu engueuleras le sol pour l’avoir fait glisser

Même en extérieur le parent malade que tu es s’étonnera de courir dans les magasins, de laisser ta princesse pousser le caddie avec soi. Une drôle d’idée quand même vu qu’elle n’arrive même pas à hauteur du siège… . Résultat dans un élan de générosité tu opteras pour le petit caddie que tu dirigeras d’une main. ELLE, elle sera fière, toi tu auras l’air … enfin passons.

Le pire est que tout ça n’est pas fini, elle ne commence seulement qu’à grandir. L’on se donne donc rdv dans le tome 2 afin de savoir si l’on a trouvé un remède. Enfin le plus important n’est pas de savoir que l’on est malade d’amour et de se soigner, mais simplement d’accepter la maladie ;).

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 thoughts on “603 jours plus tard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *